Paris s’impose dans le rap game en 2019

D’après une enquête menée par DJBooth, Paris devance les habituelles villes améri­caines et devient pre­mière ville rap au monde avec 2,6 mil­lions de ventes en 2019.

Et la ville la plus pro­lifique en terme de rap en 2019 est…Paris! Si ce résul­tat pour­rait en sur­pren­dre plus d’un, la ville lumière a pour­tant su faire ses preuves en terme de pro­duc­tion de rap cette année.

Mar­quée par des albums comme « Les Étoiles Vagabon­des » de Nek­feu, « Des­tin » de Nin­ho ou « Deux Frères » de PNL — tous les trois triple disque de pla­tine — 2019 a réus­si à élever la scène rap fran­coph­o­ne au rang inter­na­tion­al. En sur­pas­sant Atlanta et des pro­jets tels que ceux de Young Thug, Future et Gun­na, Paname s’impose en cap­i­tale du rap et cela mal­gré une lég­is­la­tion française plus stricte en terme de décompte des équiv­a­lents de streams.

Comment sont comptabilisés les streams ?

Si aux US, toutes les écoutes sont compt­abil­isées, en France, seules les écoutes provenant de comptes Pre­mi­um sont pris­es en compte par le Syn­di­cat Nation­al de l’Edition Phono­graphique (SNEP). La SNEP con­sid­ère 1 500 streams comme une vente. Tan­dis qu’aux Etats-Unis, la Record­ing Indus­try Asso­ci­a­tion of Amer­i­ca (RIAA), recense, quant à elle, les stream­ings gra­tu­its et les vues Youtube.

Avec les albums de Damso, Maes ou Sex­ion d’As­saut en pré­pa­ra­tion, reste main­tenant à voir ce que nous réservera 2020 pour con­serv­er cette pre­mière place au podium.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + 3 =

Droit d’auteur © In Da Klub Privacy Policy | Audioman par Catch Themes