Objectif 2020 pour Moka Boka

Avec deux pro­jets à son act­if, un pas­sage sur Col­ors, plusieurs appari­tions chez Planète Rap, et un morceau avec Primero pro­duit par WondaGurl sor­ti en sep­tem­bre, le jeune belge Moka Boka fait petit à petit son trou au sein du rap francophone. 

Doté d’une large palette, pas­sant de bangers à des sons mélan­col­iques, Moka Boka revient cette fois avec « Yeux Doux », accom­pa­g­né d’un clip réal­isé par Alexan­dre Brehm. Le morceau est pro­duit par Dre Rod­ner et mixé par Krisy qu’on ne présente plus.

Sur ce son sans refrain et com­posé de deux cou­plets, on retrou­ve les ambiances de prédilec­tion de l’artiste. En effet, une cer­taine nos­tal­gie et mélan­col­ie se déga­gent du son, avec les thèmes des femmes et de l’amour qui sont présents. Moka Boka joue égale­ment sur l’ego trip notam­ment dès la pre­mière phase :

 « J’ai mon âme plus prise que l’or »

On sent au long du son que Moka Boka est lassé de la vie quo­ti­di­enne et il cherche à s’en émanciper : 

« Fais pas comme moi j’ai le blues, j’me sens loin de vous tous, j’prends la plus belle des douze, j’prends la bouteille je l’ouvre »

L’artiste a ten­dance à s’isoler mais il sait per­tinem­ment qu’il a tort et qu’il doit se rap­procher des siens. Glob­ale­ment Moka Boka nous livre sa vision du monde et sa mélan­col­ie accom­pa­g­née d’une vibe puis­sante et d’une prod per­cu­tante et signe une nou­velle fois un morceau très riche artistiquement.

On attend vive­ment son prochain pro­jet qu’il a annon­cé et qui arrivera cer­taine­ment courant 2020. On peut le retrou­ver prochaine­ment le ven­dre­di 20 mars 2020 à la Boule Noire à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 2 =

Droit d’auteur © In Da Klub Privacy Policy | Audioman par Catch Themes