Oxymoron, le plus gros succès de SchoolBoy Q ?

Le 25 févri­er 2014, soit il y a 6 ans et 6 jours, sor­tait Oxy­moron. Un troisième album pour School­Boy Q qui a entraîné un car­ton mon­u­men­tal aux Etats-Unis.

Son véri­ta­ble nom est Quin­cy Matthew Han­ley. En 2014, cette légende du rap cal­i­fornien sor­tait son plus gros suc­cès : Oxy­moronCe pro­jet, écoulé à plus de 415 000 ventes physiques, a été cer­ti­fié disque de dia­mant avec plus d’un mil­lion de streams. Com­posé de 12 titres dans la ver­sion clas­sique et de 19 titres toutes réédi­tions con­fon­dues, Oxy­moron s’est classé dès sa sor­tie à la pre­mière place des Bill­boards 200, du Top R&B/Hip-hop albums et enfin du Top Rap albums.

Basé sur les influ­ences de Han­ley, Oxy­moron est un retour au gangs­ta rap de 50 Cent, Mobb Deep, 2pac ou encore le Wu-Tang Clan, essen­tielle­ment des rappeurs de la East Coast. Deux années com­plètes auront été néces­saires à ScHool­Boy Q pour enreg­istr­er et com­pos­er ce clas­sique du Hip-hop.

Le background de l’album

School­Boy Q a annon­cé Oxy­moron en mars 2013, en déclarant qu’il avait ter­miné l’en­reg­istrement de 4 titres pour son prochain pro­jet. La hype est alors mon­tée du côté du pub­lic, puisqu’il a été placé par plusieurs médias améri­cains comme un des albums les plus atten­dus de l’an­née 2013. Il faut dire que le tal­ent de School­boy Q n’é­tait déjà plus à prou­ver, étant alors un mem­bre très impor­tant du groupe Black Hip­py aux côtés de la légende Kendrick Lamar, de Ab-Soul et enfin de Jay Rock sous le label Top Dawg Enter­tain­ment.

Il passe ensuite chez Inter­scope Records qui compte alors dans ses rangs Eminem, K‑Dot, mais aus­si Soul­ja Boy. C’est de là que part la con­cep­tion de Oxy­moron. Il fig­ure sur la XXL Fresh­man List de 2013 aux côtés de son ami Ab-Soul, et le 11 juin 2013, le rappeur d’o­rig­ine alle­mande dévoile son hit « Col­lard Greens », en fea­tur­ing avec Kendrick Lamar. Un titre qui se ven­dra à plus de 2 mil­lions d’ex­em­plaires et le ren­dra dou­ble pla­tine.

Oxymoron, un projet unique en son genre

Cet album a été com­posé par des très grands noms du monde des beat­mak­ers tels que Mike Will Made It, qui a pro­duit « What They Want », ou encore le grand Phar­rell Williams pour « Los Awe­some ». Il con­tient bien évidem­ment des fea­tur­ings de pres­tige tels que 2 Chainz, A$AP Rocky, Kendrick Lamar, Tyler, The Cre­ator et bien d’autres. Ces feats ont entraîné un fort suc­cès, et en plus de « Collard Greens », deux Bangers sor­tent du lot. « Man Of The Year » est écoulé à env­i­ron 2 mil­lions d’ex­em­plaires et est de ce fait cer­ti­fié dou­ble pla­tine, alors que « Hell Of a Night » est cer­ti­fié or aux US.

Oxy­moron est com­posé de plusieurs axes de musi­cal­ité : le gangs­ta rap, la trap, mais aus­si un peu d’un­der­ground. Grâce à cet album, ScHool­Boy Q prend une revanche sur son passé : en effet, durant tout le pro­jet, le rappeur de Comp­ton nous dévoile un passé ter­ri­ble dans l’en­fer des trafics de drogues, de la dés­co­lar­i­sa­tion et des vio­lences urbaines aux­quelles il n’a eu d’autre choix que de faire face dans le quarti­er de Hoover Street. Ses prob­lèmes sont alors exposés aux yeux du monde entier.

« My uncle stole my stereo, my grand­ma can’t con­trol him »

Extrait de « Hoover Street » dans lequel School­Boy Q retran­scrit les prob­lèmes famil­i­aux qu’il a pu ren­con­tr­er, tout l’amour qu’il avait pour sa grand-mère et à quel point cette femme a tout fait pour lui. Par la suite, Han­ley exprime ses prob­lèmes passés dus à la drogue, qui le fît devenir un Crips en dealant de l’Oxy­cotin (d’où le titre de l’al­bum) dans le son « Prescription/Oxymoron ». De 12 à 21 ans, il fait par­tie d’un gros réseau de drogues de Comp­ton. Ensuite, le rappeur sera arrêté en 2007 pour un crime qu’il n’au­rait pas com­mis.

Per­co­cets, Adder­all
Xan­ny bars, get codeine involved
Stuck in this body high, can’t shake it off
I’m falling off, I can’t hold a thought

 

[…]

My mom­my call, I hit ignore
My daugh­ter calls, I press ignore

 

De toute la discogra­phie de School­Boy Q, Oxy­moron est l’al­bum le plus ven­du à l’heure actuelle. Mal­gré la sor­tie l’an­née dernière de CrashTalk, l’u­na­nim­ité du pub­lic pour ce pro­jet n’est plus à prou­ver. Pour­tant, pou­vons-nous dire qu’il s’ag­it du meilleur album de Han­ley ? Ce juge­ment vous appar­tien­dra après être entrés dans son monde en écoutant sa discogra­phie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + quinze =

Droit d’auteur © In Da Klub Privacy Policy | Audioman par Catch Themes