Sfera Ebbasta, le « Trap King » italien

Pour ce pre­mier épisode de notre toute nou­velle série sur le rap ital­ien, com­ment ne pas com­mencer par évo­quer celui qu’on surnomme le « Trap King » de l’autre côté des Alpes. Sfera Ebbas­ta, de son vrai nom Gion­a­ta Boschet­ti est né en Lom­bardie, près de Milan, en 1992. A 27 ans, il s’est imposé depuis quelques années comme l’un des lead­ers d’une scène rap ital­i­enne en pleine expansion.

En France, le rappeur s’est fait un nom chez les con­nais­seurs avec divers­es col­lab­o­ra­tions avec des artistes français. Présent sur le pre­mier album de SCH, « Anar­chie », avec le titre « Car­tine Carti­er », il rend la pareille au Mar­seil­lais en l’in­vi­tant sur le titre « Balen­ci­a­ga » en 2016 ain­si que sur son dernier album avec XNX. Lacrim est aus­si un des invités de ce dernier pro­jet, « Rock­star », sor­ti par l’I­tal­ien fin 2018.

La car­rière de Sfera Ebbas­ta com­mence réelle­ment en 2011, avec des titres postés sur Youtube. Il ren­con­tre ensuite le pro­duc­teur Char­lie Charles, qui va devenir un ami et avec qui il va mon­ter le label BHMG, « Bil­lion Headz Mon­ey Gang ». « Avec Char­lie, c’est dif­férent – comme si nous étions la même per­son­ne. C’est mon frère d’une autre mère. », expli­quait-il dans une inter­view à Modz­ic en mars 2018. Ils vont par la suite déclin­er BHMG en une mar­que de vête­ments. Une pre­mière mix­tape, Emer­gen­za Mix­tape Vol. 1 est dévoilée en 2013. Les deux com­pères enchaî­nent ensuite avec de nom­breux titres et clips sur Youtube. En Jan­vi­er 2015, ceux-ci sont regroupés dans le pro­jet XDVR. Cet album con­tribue à pro­mou­voir la trap en Ital­ie, Char­lie Charles étant une des fig­ures de ce style chez les transalpins.

Et c’est en 2016 que l’artiste va explos­er à l’échelle nationale avec la sor­tie de son pre­mier album Sfera Ebbas­ta, co-pro­duit par le label Def Jam, qui se classe pre­mier du top ital­ien à sa sor­tie. Des morceaux mar­quants se trou­vent dans l’al­bum, à l’im­age de « BRBNQ » ou « Figli di papà », qui restent encore aujour­d’hui par­mi les plus gros suc­cès du rappeur. De nom­breux clips con­tin­u­ent en per­ma­nence à dévelop­per l’im­age et l’in­flu­ence du rappeur.

Avec son nou­v­el album Rock­star (Inter­na­tion­al Ver­sion), sor­ti en jan­vi­er 2018, l’I­tal­ien vise à asseoir sa réus­site nationale et à s’ex­porter à l’é­tranger. Le pro­jet con­tient en effet de nom­breux fea­tur­ing avec des artistes à la renom­mée inter­na­tionale : les stars améri­caines Qua­vo et Rich The Kid, l’Anglais Tinie Tem­pah mais aus­si l’Alle­mand Mia­mi Yacine, le por­to-ricain Lary Over et le jeune ital­ien Dref­Gold.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Rock­star est un suc­cès. Plus que ça même, les 11 titres de l’al­bum se pla­cent aux 11 pre­mières posi­tions du top ital­ien, tous styles con­fon­dus. C’est un « game over », et c’est une pre­mière dans l’his­toire de la musique en Ital­ie. L’al­bum est cer­ti­fié dou­ble disque de pla­tine en deux semaines ( 120 000 équiv­a­lents ventes en Ital­ie ), et toutes les dates de sa tournée sont com­plètes. Sfera Ebbas­ta mène donc bien la vie de rock­star qu’il décrit dans son album, et dans le mini-doc­u­men­taire « Vita da Rock­star », sor­ti en même temps que son album et disponible sur Youtube. Pour com­pléter ce riche pro­jet, le rappeur dévoile le 8 décem­bre 2018 une réédi­tion de son album inti­t­ulée Rock­star (Pop­star Edi­tion). Elle con­tient 8 nou­veaux titres, dont les col­lab­o­ra­tions avec Lacrim et SCH.

En décem­bre 2018, alors qu’il don­nait un con­cert dans une boîte de nuit à Cori­nal­do pour la sor­tie de cette réédi­tion, l’am­pleur du suc­cès de l’artiste a mal­heureuse­ment eu un effet macabre. Un mou­ve­ment de foule provo­qué par l’usage d’un gaz lacry­mogène a causé la mort de six per­son­nes et une dizaine de blessés. Un trag­ique événe­ment qui a pro­fondé­ment mar­qué le rappeur. « J’ai du mal à trou­ver les mots pour exprimer la peine et la douleur que cause cette tragédie. […] La musique doit per­me­t­tre aux gens de s’u­nir et nous espérons que cela devi­enne la réalité ».

Dans ses paroles, l’I­tal­ien s’at­tache à décrire la vie quo­ti­di­enne à Cinisel­lo Bal­samo, ou « Ciny », ban­lieue du nord-est de Milan, en par­ti­c­uli­er à ses débuts. Des titres comme « Ciny » ou « Tran Tran » revi­en­nent sur le quo­ti­di­en du quarti­er, sou­vent avec des mots crus sur des instru­men­tales trap per­cu­tantes. Plusieurs des clips de l’artiste sont d’ailleurs tournés directe­ment dans ce quarti­er. Et mal­gré une nou­velle pop­u­lar­ité qui a fait de lui un « rock­star » dans son pays natal, il garde le même « train-train » (« Tran Tran ») quotidien.

« La C con la mano è da dove veni­amo. Ciny, Ciny »

« Le C avec la main c’est là d’où nous venons, Ciny Ciny »

Sfera Ebbas­ta, c’est aus­si un style, un look, un visuel. Cheveux col­orés en rose, tatouages ‑y com­pris sur le visage‑, lunettes de soleil presque en per­ma­nence, et des vête­ments tou­jours col­orés et excen­triques. « Je suis issu de la classe pop­u­laire ital­i­enne. De ce fait, il était hors de ques­tion pour moi d’acheter des vête­ments de mar­que, ou des pièces de haute-cou­ture. J’ai cepen­dant tou­jours fait en sorte d’être bien habil­lé, tout en ne shop­pant que dans les enseignes de fast-fash­ion. Main­tenant que j’ai tout ce qu’il me faut pour acheter ce qui me plaît, je peux dévelop­per mon style » expli­quait-il à Modz­ic en 2018. Un style que le rappeur a aus­si dévelop­pé sur les cov­ers de ses pro­jets, et dans les clips des titres de son dernier album, styl­isés façon car­toon col­oré en « visu­al », et ani­més par Dan et Dav.

Le dernier pro­jet en date de Sfera Ebbas­ta est donc la réédi­tion de Rock­star, fin 2018. En 2019, il a posté le titre « Made­moi­selle » et a par­ticipé à de nom­breux titres et pro­jets, comme « Sol­di di Nero » de Shi­va, ou sur l’al­bum de Mar­ra­cash, rappeur ital­ien emblé­ma­tique, avec le superbe « SUPREME - L’ego ». Et la star ne devrait pas laiss­er ses fans atten­dre encore beau­coup avant la sor­tie d’un nou­veau projet.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 − quatre =

Droit d’auteur © In Da Klub Privacy Policy | Audioman par Catch Themes