Le super-groupe Ghetto Sage nous dévoile son premier single « Häagen Dazs »

Les prodi­ges du Mid­west Non­ame Smi­no & Saba annon­cent enfin la créa­tion du super­groupe « Ghet­to Sage », avec un sin­gle bien frais « Häa­gen Dazs ».

« Benz a coupe (Err), that bitch fast, how it’s a Dodge?
Ice cream on the inside, Häa­gen Dazs, SRT, huh
 »

« Benz coupé, cette p*te va vite, com­ment est-ce une Dodge ? / Crème glacée est l’in­terieur, Häa­gen Dazs, SRT huh »

Après de nom­breux teas­ings en inter­view et sur les résaux soci­aux, précédés de quelques fea­tur­ings parsemés dans leur discogra­phie, les trois com­pères du Mid­west s’u­nis­sent enfin pour un banger qui, on l’e­spère, annonce un pro­jet beau­coup plus ambitieux.

Le trio venant de Chica­go (pour Non­ame et Saba) et de Saint Louis (pour Smi­no) s’allie pour un banger trap bien dif­férent de ses habi­tudes Boom Bap/Jazz/Soul. Si vous n’avez jamais enten­du par­ler de ces trois artistes, lais­sez moi vous les présen­ter via ce titre : 

Le pre­mier artiste que nous enten­dons sur ce titre est Smi­no, que j’ai per­son­nelle­ment décou­vert avec son album « Blk­swn » sor­ti en 2017. Il a su se faire remar­quer via des fea­tur­ings durant toute l’année 2019, avec des artistes comme Chance The Rap­per, SiR, Cousin Stizz ou même sur la mix­tape Revenge Of The Dream­ers 3 du label Dreamville. Il nous livre ici un refrain rem­pli de jeux de mots en hom­mage au groupe The Roots.

« I get the bands like The Roots / Black out all my thougts, Request the love, revenge the youth » 

( « J’ai des bands comme Les Roots / Demande l’amour, venge la jeunesse » )

« I get the bands like The Roots » qui se traduit en « J’ai des bands comme Les Roots », Bands qui a comme dou­ble sens les ban­des de bil­lets et bands de l’anglais « groupe ». Il ne s’arrête pas là, et enchaîne avec « Black out all my thougts, Request the love, revenge the youth ». Il fait ici référence à deux mem­bres du groupe : Black Thoughts et Quest­love. Il finit le refrain sur la métaphore d’une Mer­cedes Benz couleur crème, plus pré­cisé­ment crème glacée. D’où la référence à la mar­que améri­caine Häa­gen Dazs.

Le deux­ième cou­plet est de Saba. Vous avez peut être enten­du par­ler de lui, son album CARE FOR ME étant l’un des albums Rap US les plus acclamés de l’année 2018. Et il nous rap­pelle via ce cou­plet aux mul­ti­ples flows et rimes per­cu­tantes que c’est absol­u­ment mérité. Saba vient met­tre au clair qu’il n’est pas pau­vre, et qu’il ne compte pas gâch­er cet argent.

« I’m on the bread, I’m on the pesto, Imma invest tho »

( « J’ai ce pain, j’ai ce pesto, Mais je vais l’investir » ) 

Il se per­met aus­si de cri­ti­quer la façon dont cer­taines per­son­nes gaspillent leur temps et leur argent : « They killing for ten­nis shoes But the peo­ple dyin » for less though/Meanwhile them same shoes That the clubs said ain’t the dress code » (« Ils tuent pour des ten­nis, mais les gens meurent pour moins que ça, En atten­dant ce sont les mêmes chaus­sures qui sont inter­dites en club ») Cette phase est d’ailleurs une référence directe à un cou­plet de Non­ame sur son titre Yes­ter­day.

En par­lant de Non­ame, cette rappeuse que vous avez peut-être déjà enten­du auprès de Chance The Rap­per sur Lost est notre dernière artiste en ligne sur ce titre. Out­re son cosign de Chance, elle a su se démar­quer avec son album Tele­fone en 2016, qui nous don­né une once de Ghet­to Sage sur le titre Shad­ow Man. Et si Saba a eu une bonne recon­nais­sance, c’est égale­ment le cas pour Non­ame. Son album Room 25 a été nom­mé 5ème meilleur album de l’an­née 2018 par NPR. Rien que ça. Et c’est le titre Ace, tiré de cet album qui regroupait aus­si Smi­no et Saba, qui a lancé cette envie de s’allier pour Ghet­to Sage.

Là où, depuis le début du titre, on est bom­bardé de métaphores liées à l’argent et aux voitures de cours­es mélangées à du fast flow, Non­ame arrive avec un débit très déstruc­turé à la lim­ite du hors temps. Mais surtout, elle est venue nous par­ler de sexe. Elle s’est exprimée sur son cou­plet et de son sens sur Twit­ter (cliquez ici pour lire). Mais pour nos lecteurs qui ne maîtrisent pas la langue de Kanye, je vous l’ai traduit juste ici. Pour vous don­ner une idée, voici un extrait :

« Dans cette chan­son, je voulais me tester à écrire sur le sexe d’une façon peu com­mune du pub­lic. Comme le cannabis ou l’alcool, je pra­tique le sexe de façon récréa­tive et sou­vent de façon saine, mais il y a des moments où j’ai couché comme une forme d’échappatoire. (…) Notre société ne cesse de nous répéter que nous ne vivons pas assez et il m’est arrivé d’utiliser le sexe pour mon­tr­er et ressen­tir que nous vivons. Pour se sen­tir totale­ment humain et totale­ment libres. »

Et je pense que cette pen­sée peut se résumer avec cette par­tie de son couplet :

« Grate­ful for my every­thing his bod­ies a casket/The lin­ing cher­ry wood/The pussy turned him ash­es to ash­es »

( « Recon­nais­sante pour mon tout ‚son corps est un cercueil/La dou­blure en cerisier/Ma chat­te le trans­formera en cen­dres » )

Ces phras­es résume l’idée de voir le sexe à tra­vers ce prisme libéra­teur mais tout aus­si dan­gereux si il est n’est pas pris en compte.

Pour finir, ces belles paroles sont accom­pa­g­nées d’une instru­men­tale de PRODXVZN aux kicks biens vifs et une flûte entraî­nante (rap­pelant celle de « Indi­an Flute » de Tim­ba­land). Et la pochette du sin­gle ressem­blante aux pein­tures d’Archibald John Mot­ley Jr (qui lui-même vient de Chica­go, pas de hasard ici). Nous avons donc ici un mélange par­fait pour les début d’un groupe qui promet énor­mé­ment pour l’année 2020, et vous pou­vez être sûrs que j’en par­lerai ici, sur IDK.

Je vous ai aus­si pré­paré une playlist avec des titres de chaque artiste (dont cer­tains cités dans l’article) pour vous pré­par­er à la suite. De rien <3.

Ghet­to Sage . Non­ame. Saba. Smi­no.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sept − 5 =

Droit d’auteur © In Da Klub Privacy Policy | Audioman par Catch Themes