[Classic US] — Love Sosa, le son qui a tout changé

Le 18 octo­bre 2020, « Love Sosa » de Chief Keef fêtait ses 8 ans, c’est donc l’oc­ca­sion de revenir sur l’un des morceaux les plus révo­lu­tion­naires que l’in­dus­trie du rap ait pu con­naître, tant au niveau musi­cal qu’au niveau de l’in­flu­ence sur les rappeurs actuels.

Tout d’abord, en 2012, le son crée par Chief Keef leak, mais n’est pas ter­miné. Et comme par magie, une semaine plus tard, le morceau en entier est leak et sera ajouté sur iTunes peu de temps après. Remet­tons un peu en con­texte, en 2012, le rap US est un peu au point mort avec des styles tous plus ressem­blants les uns que les autres, mal­gré des albums incroy­ables sor­ti cette année-là comme good kid, m.A.A.d city de Kendrick Lamar, Habits & Con­tra­dic­tions de ScHool­boy Q ou encore 1999 de Joey Bada$$. C’est alors que l’O.V.N.I., « Love Sosa » débar­que sur YouTube le 18 octo­bre 2012.

L’in­flu­ence de ce son n’est pas immé­di­ate. En effet, les audi­teurs sont encore ancrés dans le rap un peu old school. C’est pour cela qu’il ne se place qu’à la 56 posi­tions des Bill­boards. Mal­gré tout, le son est main­tenant cer­ti­fié disque de pla­tine aux US et le clip a été vu plus de 149 mil­lions de fois.

Un son précurseur

Chief Keef, incon­nu de tous, ne le sait pas encore, mais « Love Sosa » sera le son emblé­ma­tique de la Trap améri­caine et mon­di­ale. Grâce à ce titre, le rap US fait peau jeune. Le rappeur de Chica­go, alors âgé de 15 ans, bous­cule tout sur son pas­sage. Main­tenant, ce son est con­nu mon­di­ale­ment et est con­sid­éré comme un clas­sique du rap US. Tout d’abord, avec ce genre nou­veau, Chief Keef met en avant l’é­go-trip, c’est-à-dire mon­tr­er qu’il est supérieur à tout le monde, et se met énor­mé­ment en avant.

« Y’all know I’m a grown boy, your clique full of broke boys
God, y’all some broke boys, God, y’all some broke boys »

En 2012, « Love Sosa » fait telle­ment de bruit que tout le monde veut son remix, comme par exem­ple Drake et French Mon­tana, mais aus­si le plus gros rappeur de Mia­mi à cette époque, un cer­tain Rick Ross. Alors bien sûr, les cadors de l’époque exis­tent déjà comme Lil Wayne, Kendrick Lamar, Drake ou encore Future et le A$AP Mob. Mais la sor­tie de « Love Sosa » mar­que le début d’une nou­velle ère. Elle laisse la porte ouverte aux rappeurs pour, eux aus­si, faire de la trap qui est main­tenant, avec l’emo-rap et le drill, le style musi­cal le plus écouté dans le rap.

Love Sosa

Love Sosa et Chief Keef, le combo le plus influent de la dernière décennie ?

Pour repren­dre ce que je dis­ais, Chief Keef a lais­sé la porte ouverte pour les rappeurs friands de trap, c’est donc grâce à cet homme et à cette musique plus par­ti­c­ulière­ment que les Migos, Lil Pump, Lil Mosey ou encore Lil Tec­ca pour les plus con­nus se sont lancés dans le rap. L’in­flu­ence sur les rappeurs de la nou­velle généra­tion est d’au­tant plus fla­grante lorsque l’on observe les rappeurs de la XXL Fresh­man List de 2016 dont le freestyle est une mas­ter­class et dont la pres­tigieuse affiche laisse à penser s’il s’ag­it de la meilleur fresh­man list de la décen­nie, avec par exem­ple 21 Sav­age, Lil Uzi Vert, Den­zel Cur­ry ou encore Lil Yachty et Kodak Black. L’ADN de Chief Keef est ancré en eux et ils sont devenus des piliers dans le rap US et dans l’é­go-trip grâce à lui. Mais l’in­flu­ence n’est plus que sur les artistes.

La trap a été pen­dant de nom­breuses années le genre musi­cal le plus écouté, avec les plus gros rappeurs qui se sont lancés dedans comme Drake, Future ou Meek Mill et ont explosé leurs records de vente grâce à ce style musi­cal. Encore plus impres­sion­nant, le style s’est exporté mon­di­ale­ment, notam­ment en France, un pays qui s’est beau­coup inspirée de la trap améri­caine comme avec Niska ou encore Nin­ho. L’in­flu­ence est aus­si ves­ti­men­taire. Dans le clip, Chief Keef est torse-nu avec un pan­talon en dessous du caleçon. Sa gestuelle et son style ves­ti­men­taire seront aus­si repris par un bon nom­bre de rappeurs améri­cain qui ont pris Chief Keef comme le messie de la trap.

Chief Keef et « Love Sosa » res­teront comme le pili­er de la trap et du rap améri­cain. L’in­flu­ence qu’ils ont eue restera à jamais ancrée dans l’his­toire du rap et sur­vivra encore pen­dant longtemps grâce aux rappeurs de la nou­velle généra­tion qui ne compte pas oubli­er de sitôt « Love Sosa » tout comme nous tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − 7 =

Droit d’auteur © In Da Klub Privacy Policy | Audioman par Catch Themes