Sean, le rappeur aux multiples visages

Elio, Mer­cu­tio, Chien, Loup,… Telles sont les iden­tités de Sean. Du haut de ses 21 ans, ce rappeur à la créa­tiv­ité débor­dante dévoile, le 10 avril, son nou­veau pro­jet À moitié loup. Focus sur cet artiste dont les nom­breuses facettes ne cessent de sur­pren­dre. 

Un caméléon. Voilà le mot qui définit le mieux la per­son­nal­ité de Sean. Elio, de son vrai nom, s’imprègne du rap dès son plus jeune âge. Dans la cour de récré, il est le meilleur freestyler de sa bande d’amis. Mais à l’époque, il ne s’agit que d’une pas­sion. Le jeune Elio est bien loin de penser à une éventuelle car­rière. 

Ce n’est qu’au lycée que l’idée lui effleure l’esprit. Après des pro­jets de beat­mak­ing avortés avec des amis, il décide de s’enfermer pour écrire avec acharne­ment pen­dant un an. En 2016, « WAPEN » voit le jour. Très vite, un label le con­tacte pour l’aider à pour­suiv­re ses activ­ités musi­cales. Mais il s’éclipse une fois de plus pour mieux réap­pa­raître en 2017. 

Pour son retour, Elio tire un trait sur ses anci­ennes pro­duc­tions et dévoile « Sou­venir » sous une nou­velle iden­tité : celle de Sean. Avec ce morceau, il fait ses pre­miers pas sur la scène rap française. 

Pour­tant, tel un phénix, Elio dis­paraît une année de plus et renaît de plus belle en 2018 avec un pre­mier EP. Cette fois, il con­serve son pseu­do­nyme Sean, mais se crée un alter-ego malé­fique: Mer­cu­tio. Un per­son­nage inspiré de Roméo et Juli­ette, la célèbre tragédie de Shake­speare. Si l’artiste s’amuse de cette dual­ité, au cours de l’album, le vis­age som­bre de Mer­cu­tio prend le dessus sur un Sean mélan­col­ique. À tel point que le rappeur décide d’y met­tre un terme rad­i­cale­ment. À l’image de David Bowie et de son célèbre Zig­gy Star­dust — dont la car­rière est une grande inspi­ra­tion pour Elio —, Sean se soulage d’un poids en « tuant » son jumeau dia­bolique dans le morceau « Inter­lude ».

« Et j’ai peur d’toi, j’ai peur d’moi, j’sais plus qui j’su­is, j’sais plus qui t’es frère
Eh Mer­cu­tio, j’vais t’dire un truc : lâche moi frère, meurs
Eh s’te-plaît meurs frère. » — Inter­lude / Sean.

À tra­vers cette dou­ble iden­tité, Sean a su façon­ner son per­son­nage et con­stru­ire son pro­pre style, se dif­féren­ciant ain­si des autres rappeurs. Même si sa com­mu­ni­ca­tion reste dis­crète, elle n’en demeure pas moins effi­cace. Grâce à une esthé­tique recher­chée, notam­ment dans ses clips, l’artiste com­mence peu à peu s’imposer dans le milieu.

Aujourd’hui, Elio a 21 ans et reste fidèle à son proces­sus de créa­tion. Son élan imag­i­natif le pousse à se réin­ven­ter en canidé à l’occasion de sa nou­velle mix­tape À moitié loup, sor­tie le 10 avril. Une fas­ci­na­tion pour l’animal qui se con­stru­it suite au vision­nage de White God. Un film hon­gro-ger­mano-sué­dois réal­isé par Kornél Mundruczó, qui racon­te l’histoire d’une rela­tion forte entre une petite fille et un chien.

Dès lors, tel Ovide, Elio rêve de méta­mor­phose pour Sean. Une obses­sion qui va jusqu’au pseu­do Insta­gram de l’artiste : @seanzeudog (« sean the dog » soit Sean le chien). À moitié loup est donc une con­fir­ma­tion de cette trans­for­ma­tion. 

Mais le renou­velle­ment ne s’arrête pas là. En effet, Elio va plus loin et imag­ine un pro­jet ambitieux scindé en deux par­ties : un côté ani­mal, som­bre dans un pre­mier temps puis un côté plus humain qui som­meil­lent dans un même corps.


Avec ce pro­jet, on observe un retour à la dual­ité présente dans les pre­mières créa­tions du rappeur. Une dou­ble facette qui ne le quitte pas et que l’on retrou­ve à la fois dans le per­son­nage hybride (mi-hom­me/ mi-loup) mais égale­ment dans la forme de l’album : deux mix­tapes avec des cou­ples de morceaux (pairs et impairs) qui se font écho.

Si À moitié loup est déjà disponible depuis le début du mois sur les plate­formes, il fau­dra patien­ter jusqu’au 24 avril pour décou­vrir la moitié « humaine » et ain­si pou­voir appréci­er le pro­jet dans son ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × un =

Droit d’auteur © In Da Klub Privacy Policy | Audioman par Catch Themes