Suboi — Superstar du Hip Hop au Vietnam

L’artiste viet­nami­enne Sub­oi va bien­tôt sor­tir son troisième album, Bet on Me, plusieurs mois après avoir annon­cé sa grossesse. Focus sur l’in­con­testable numéro 1 du rap au Vietnam.

Résultat de recherche d'images pour "suboi"Hel­lo la mif ! Etant au Viet­nam depuis main­tenant 6 mois, j’ai eu la chance de me plonger dans la cul­ture asi­a­tique, pour le meilleur et pour le pire. Ce pays mag­nifique vit et meurt par sa cul­ture et ses valeurs. La fer­veur et le patri­o­tisme sont omniprésents, et chaque Viet (n’y voyez aucune con­de­scen­dance) a cela en lui, la débrouil­lardise et la fierté en plus.

La femme a une place impor­tante dans la société mais on voit que le pays a tou­jours du mal a recon­naître le sexe opposé comme un égal à l’homme. La société y est très déter­min­iste et on sent qu’elles sont vouées à être mères sans pour autant pou­voir attein­dre des som­mets pro­fes­sion­nels ou per­son­nels. Les choses changent pro­gres­sive­ment mais l’é­d­u­ca­tion post ado­les­cence est (très) inégalitaire.

Mal­gré ça, le fer de lance de la cul­ture Hip Hop au Viet­nam est une femme. Véri­ta­ble per­son­nal­ité, influ­enceuse, Sub­oi est un mod­èle pour beau­coup de femmes et elle bouge les choses par sa force. Fierté nationale, l’é­tat Viet­namien la recon­naît comme telle et l’a envoyé dis­cuter avec Barack Oba­ma (oui oui) de la cul­ture Hip Hop. Ce dernier a voulu l’honor­er, et l’a invité à rap­per pen­dant que l’an­cien prési­dent améri­cain fai­sait du beat box. Oui, vous avez bien lu. Voici la vidéo :

Cette séquence lunaire est je pense un bon exem­ple de l’im­pact de l’artiste sur les men­tal­ités vietnamiennes.
Bon assez de blabla, par­lons de sa musique, et quoi de mieux que de se lancer le sin­gle de son 3ème album : « Bet on Me ».

Résultat de recherche d'images pour "suboi"

Sub­oi — BET ON ME

Déjà, la pro­duc­tion du clip est incroy­able: on est plongé sans fil­tre dans le quo­ti­di­en de Sub­oi et du Viet­nam. Très tourné autour de sa grossesse, le clip est col­oré et n’a rien à envi­er aux pro­duc­tions occi­den­tales. Musi­cale­ment, les paroles se com­posent en grande majorité de viet­namien entrelacé d’anglais. Véri­ta­ble mar­que de fab­rique, elle utilise le place­ment de l’anglais effi­cace­ment et ses flows mul­ti­ples lui don­nent de la poly­va­lence.

Sub­oi — CHO KHÔNG

 

Deux­ième sin­gle de l’al­bum Bet on Me, « CHO KHÔNG » est une douceur. Le clip très DIY est vrai­ment calme et agréable, en adéqua­tion avec la mélodie et la pro­duc­tion. Le flow sim­ple et con­stant laisse de la place à l’in­stru et au chant, don­nant tout son charme à cette musique. On remar­quera l’u­til­i­sa­tion de sonorités actuelles; tout en gar­dant un ancrage musi­cal fort avec des inspi­ra­tions asi­a­tiques. Un petit aperçu de son univers.

Sub­oi — Đời

En par­lant d’in­spi­ra­tion asi­a­tique, par­lons de cette prod de fou. Impos­si­ble pour moi de trou­ver le sam­ple pour des raisons évi­dentes, mais l’én­ergie du mix et du rythme effréné de l’in­stru rap­pelle les grandes heures d’Eminem et de l’al­bum The Eminem Show. Grande source d’in­spi­ra­tion pour Sub­oi, elle délivre ici une mas­ter­piece Trap qui étoffe le cat­a­logue déjà large de ses pos­si­bil­ités musicales.

Sub­oi - Người ta hiểu ft. Mino and the band

Ici, on est sur une instru­men­tale faite par un groupe, où Sub­oi glisse et prend la place du chanteur. Très calme et reposée, cette ode à la vie est une bal­lade à inspi­ra­tion jazz, un voy­age mélan­col­ique qui invite dès sa lec­ture a garder un grain de folie à tra­vers son quo­ti­di­en. Cela est sub­limé par le solo de syn­thé qui fait office de bridge. Sub­oi accélère et change son flow en con­séquence, et donne un effet très groovy notam­ment avec le back de Mino (le chanteur du groupe) pour nous don­ner un morceau très effi­cace et moody.

Résultat de recherche d'images pour "suboi"

Après l’an­nonce de sa grossesse à tra­vers ses réseaux et ses clips, Sub­oi a mis en pause la pro­mo­tion et la sor­tie de l’al­bum, qui n’est à cette heure pas encore daté. De loin mon plus gros coup de cœur musi­cal depuis mon arrivée à Ho Chi Minh City, la poly­va­lence et la sen­si­bil­ité de l’artiste m’ont ouvert l’e­sprit sur le rap Inter­na­tion­al. D’abord désta­bil­isé par la langue et les sonorités fortes, je suis tombé amoureux d’une musi­cal­ité très inspiré de ses orig­ines. Le Viet­nam est un pays extrême­ment inspi­rant et remet en ques­tion pas mal de choses pour un jeune ayant vécu toute sa vie dans un Occi­dent asep­tisé.

Si vous avez lu jusqu’i­ci, je vous remer­cie et je vous souhaite beau­coup de bon­heur. En espérant que vous ayez décou­vert une artiste que vous aimez, je vous dis à la prochaine.

F0X

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un + 1 =

Droit d’auteur © In Da Klub Privacy Policy | Audioman par Catch Themes