Twinsmatic au sommet de son art avec Atlas

Ce 3 avril, le duo parisien et main­tenant solo Twins­mat­ic présente son pre­mier album stu­dio Atlas. Un pro­jet très cohérent musi­cale­ment et riche en featurings. 

« Dra­peau Noir » de Boo­ba, « Auto­tune » de Damso ou encore « Som­met » de Dosseh… Le point com­mun entre ces trois morceaux ? Deux hommes : Julian et Nadeem alias Twins­mat­ic. Ce duo de pro­duc­teurs orig­i­naire de Paris a réus­si depuis plusieurs années à s’im­pos­er sur la scène de la pro­duc­tion française. Mais c’est désor­mais seul que Julian / Twins­mat­ic présente Atlas, son pre­mier album stu­dio sous le label TSC.

Atlas est un album de pro­duc­teur. Cela sig­ni­fie que Twins­mat­ic pro­duit des morceaux puis invite des artistes à pos­er dessus. Un con­cept que l’on retrou­ve de plus en plus en France notam­ment chez Myth Syz­er avec Bisous ou chez Ikaz Boi avec Bru­tal 2 pour ne citer qu’eux.
Côté invités, Julian fait appel à rappeurs de renom tels que SCH, Dosseh, Dinos, Koba la D, 13 Block…  mais donne égale­ment leur chance à des artistes qui émer­gent comme Marj, pre­mière sig­na­ture de TSC ou Ash Kidd. Un choix urbain mar­qué, pour un pro­jet qui se veut pour­tant être « un album de rap sans en être un », selon son créa­teur, inter­rogé dans un un live Insta­gram de Meh­di Maïzi.

En effet, dans la con­struc­tion d’Atlas, on observe des simil­i­tudes avec la musique élec­tron­ique. Car pour appréci­er cet album à sa juste valeur, il faut respecter une con­signe : l’é­couter dans l’or­dre. Une com­po­si­tion que l’on retrou­ve sur beau­coup d’al­bums élec­tros pen­dant la French Touch, notam­ment chez Jus­tice. Ain­si, les morceaux s’en­chaî­nent par­faite­ment les uns après les autres et les tran­si­tions sont extrême­ment flu­ides, surtout entre le morceau « X2 » avec SCH et « ZOMBIES » avec Ash Kidd. Cette cohérence donne un fil rouge à l’album et per­met de mieux s’imprégner de l’univers de Twins­mat­ic lors de l’écoute.

Depuis plus d’un an, Julian façonne ce pro­jet avec pas­sion pour par­venir à cette homogénéité et il peut désor­mais le brandir fière­ment. Une force de tra­vail que l’artiste Nekro a voulu illus­tr­er en choi­sis­sant le Titan grec, Atlas, pour la pochette de l’al­bum. Dans la mytholo­gie grecque, Atlas est con­damné à porter le monde sur ses épaules pour l’éternité.

Pour ses inspi­ra­tions, Twins­mat­ic puise dans le tra­vail Boi-1da ou de 40, pro­duc­teurs affil­iés au label Ovo Sound fondé par Drake, par qui Julian a déjà été con­tac­té, mais égale­ment chez James Blake. Cette large panoplie d’influences en terme de style est à l’image des pro­duc­tions à la fois hip-hop et élec­tro présentes sur Altas. C’est le cas du morceau « TRAP » en fea­tur­ing avec Dosseh.

Avec ses 13 titres, Atlas nous fait voy­ager pen­dant 45 min­utes. Une escapade qui com­mence avec des sonorités très douces comme « IBTU » avec Marj, intro­duc­tion de l’al­bum, mais qui passe par­fois par des chemins plus tumultueux pour autant tout aus­si agréables avec des gros beats trap comme sur « GROSLOT » en fea­tur­ing avec les Sevranais de 13 Block et Koba la D. De quoi nous faire presque oubli­er le con­fine­ment, l’e­space d’un instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze − 7 =

Droit d’auteur © In Da Klub Privacy Policy | Audioman par Catch Themes