[RAP FR] Nouvel album, nouveau succès pour Jul

Le suc­cès est au ren­dez-vous, comme tou­jours avec Jul. 42 246 ventes en pre­mière semaine, un record excel­lent La Machine, sor­ti le 19 juin, serait disque d’or dès la semaine prochaine (50 000 équiv­a­lents ventes). Analyse de cette réus­site, album après album, pour Jul.

42 246 ventes. On pour­rait se dire que ce n’est rien pour le plus grand vendeur de l’his­toire du rap français. Mais rare sont ceux, dans le rap français, qui peu­vent se tar­guer de tels résul­tats, et ce après vingt albums. Depuis main­tenant des années, le Mar­seil­lais truste les tops des charts à chaque sor­tie, irrémé­di­a­ble­ment. Et les fans sont tou­jours ravis.

Jul Charts

Une communication de folie

Les albums de Jul sont tou­jours très atten­dus. Les fans sont fidèles, et le rappeur leur rend bien en étant l’un des plus pro­duc­tifs de France, si ce n’est LE plus pro­duc­tif. Et si, par­fois, les pro­jets du J ne font pas l’ob­jet d’une pub­lic­ité out­re mesure, celui-ci a été large­ment préparé.

Dès le 26 mars, il dévoilait un pre­mier extrait, « Sousou ». Agréable et entraî­nant, le titre trou­ve rapi­de­ment son pub­lic et est rapi­de­ment cer­ti­fié or. Dans la foulée, et en plein con­fine­ment, il annonce la sor­tie prochaine de son nou­v­el album, et son titre La Machine, qui reprend le nom d’un morceau du pro­jet Rien 100 Rien.
Surtout, un con­cours est organ­isé sur Twit­ter. Le con­cept est sim­ple : les inter­nautes peu­vent pro­pos­er un visuel de pochette d’al­bum de leur créa­tion. Les plus beaux seront soumis au vote du pub­lic et le grand gag­nant aura l’hon­neur d’être la cov­er offi­cielle de ce nou­veau pro­jet. Et c’est finale­ment @zeiqh_ qui rem­porte le graal après une forte mobil­i­sa­tion des twit­tos. On vous laisse apprécier :

Jul met lit­térale­ment « Twit­ter en Y », comme il aime à le dire. Mais il ne s’ar­rête pas là. La semaine de la sor­tie de l’al­bum, il est l’in­vité de Planète Rap sur Sky­rock, émis­sion lors de laque­lle il dévoile pléthores d’inédits, dont beau­coup ne fig­urent d’ailleurs pas sur La Machine. Pour les gamers, Jul a imag­iné deux maps con­cepts à décou­vrir sur Fort­nite : un deathrun, sorte de course con­tre la mon­tre à obsta­cles, et un blind-test, toutes deux agré­men­tées de nom­breux élé­ments de son univers visuel et musi­cal. Pour la fête de la musique, le 21 juin, le rappeur avait pré­paré un show­case en ligne dif­fusé sur Youtube à par­tir de minu­it. Et on a même vu des véhicules pub­lic­i­taires tourn­er à Mar­seille pour annon­cer la sor­tie de La Machine.

Des collaborations bien choisies

Comme tou­jours, Jul s’est accom­pa­g­né de fea­tur­ings nom­breux et de choix. On retrou­ve comme bien sou­vent Moubarak, le rappeur signé sur le label D’Or et de pla­tine, Ghet­to Phénomène ou Jim­my Sax et son sax­o­phone entê­tant. Trois col­lab­o­ra­tions ressor­tent par­ti­c­ulière­ment du lot. Ness­beal d’abord, légende du rap français, et qui n’a pas sor­ti d’al­bum depuis 2011, est présent sur « Ren­trez pas dans ma tête ». Ensuite, la sur­prise de cet album : Bigflo & Oli sont présents pour rap­per le Sud, de l’est à l’ouest, sur « Que ça dure ».

« Deux aliens et un ovni, ren­dez-vous sur Sat­urne » — Que ça dure — Jul, Bigflo & Oli.

Enfin, la très belle nou­veauté de cet album s’ap­pelle Doria. On l’avait décou­verte avec son EP MDP, la Nan­ter­ri­enne con­firme qu’il fau­dra compter sur elle dans le futur, avec « Toi-même tu sais », l’un des meilleurs morceaux de l’album.

Une légende, des frères qui trustent les tops des charts et une jeune étoile mon­tante, le cock­tail adéquat aurait-il été trou­vé par le Marseillais ?

Une diversité toujours importante

30 titres, c’est beau­coup. Comme sou­vent, cer­tains se plaig­nent de ces albums à ral­longe, dans lesquels la qual­ité musi­cale est sou­vent hétérogène. Et c’est une habi­tude chez Jul, qui ne déroge pas à la règle avec ce nou­veau dou­ble-album. Et comme sou­vent, cer­tains titres mar­quent en effet les esprits, quand d’autres passent plus inaperçu, se fon­dant un peu dans la masse. Mais comme il le dit régulière­ment dans ses inter­views, Jul n’a que faire des cri­tiques et son objec­tif est de con­tenter ses fans, dont nom­breux sont ravis de recevoir leur dose de titres en nom­bre et de façon régulière.

30 titres, ça laisse aus­si au Mar­seil­lais l’op­por­tu­nité de dévelop­per les dif­férents aspects de sa musique. On retrou­ve des morceaux où il kicke fort, avec peu d’au­to­tunes : « Bra­vo », « Fait d’or », « En cas de …  » ou même dans le feat. avec Bigflo & Oli « Que ça dure ». Et comme à son habi­tude, le rappeur a prévu de faire danser la France cet été au son de « Folie » — où il reprend la mélodie du tube « Nuit de Folie » de Début de soirée – mais aus­si avec « Veste Quechua », « Toute la nuit » ou « Sousou ». Enfin, des titres tra­vail­lés et chan­tants vien­nent com­pléter la palette du J : les excel­lents « Ce soir » et « Toi-même tu sais » avec Doria, ou encore « Pas méchant » et « Pourquoi tu mens ? ». En bref, encore une fois une grande diver­sité, qui con­tribue sans doute elle aus­si aux chiffres excep­tion­nels du plus gros vendeur de l’his­toire du rap français.

Pour son 20ème album, Jul a encore une fois frap­pé très fort. On lui souhaite d’en sor­tir 20 de plus dans les prochaines années, avec tou­jours le même succès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − 7 =

Droit d’auteur © In Da Klub Privacy Policy | Audioman par Catch Themes