[Rap US] — Anywhere But Here, Nyck Caution à son meilleur niveau ?

Bonne année 2021 de la part de toute l’équipe d’In Da Klub ! Je com­mence cette année avec un album tout fraîche­ment sor­ti du four : Any­where But Here qui per­met de con­tin­uer ma série sur la Beast Coast. Après Kirk Knight, The Under­achiev­ers, c’est au tour de Nyck Caution.

Il est fort pos­si­ble que vous ne con­naissiez absol­u­ment pas Nyck Cau­tion, et pour ne pas vous men­tir moi non plus. Le peu d’in­for­ma­tions qu’on a sur lui nous dit qu’il fait par­ti de Pro Era, le label et col­lec­tif de Joey Bada$$ ou encore de Kirk Knight et qu’il vient de Brook­lyn. Mal­gré ces mai­gres infor­ma­tions sur sa vie, une chose est sûr selon moi, c’est un pur génie. Déjà sur la scène rap depuis plusieurs années grâce à Pro Era depuis 2013, Nyck Cau­tion a sor­ti qua­tre pro­jets tous plus réus­sis les uns que les autres. On a eu droit à Dis­guise the Lim­it, Nyck@Knight avec son ami Kirk Knight, puis Open Flame en 2020. Et le 15 jan­vi­er dernier, Nyck Cau­tion revient avec son dernier bijou Any­where But Here. Des feats avec des gros noms comme Den­zel Cur­ry ou encore GASHI (le pro­tégé de DJ Snake), mais avant tout, ses amis tels que Joey Bada$$, Kota The friend ou encore CJ Fly.

Nyck Caution

Un album de messages forts

Dans Any­where But Here, Nyck, Cau­tion se dévoile énor­mé­ment sur sa vie, ses émo­tions et nous donne une ligne de con­duite à suiv­re. Sa façon d’écrire très sub­tile avec des rythmes et des flow très diver­si­fiés. Elle per­met de nous plonger dans son univers. Dépres­sion, famille et rap : tout y passe. La phase la plus frap­pante selon moi c’est sa vision de la vie :

« All I ever want­ed was love, com­fort, and peace
Now I’m feel­ing like the only time you get that is when you’re deceased
Hap­pi­ness is only a pursuit »

Ces lyrics sont une vision très som­bre, mais très pour énor­mé­ment de per­son­nes parais­sent si vrai. La seule chose que Nyck Cau­tion demande, c’est la paix intérieure comme le demandait Kid Cudi dans « Pur­suit of Hap­pi­ness ». Pour énor­mé­ment de rappeurs, tout cela n’est qu’une utopie et Nyck Cau­tion ne démord pas à la règle. Sa vie c’est le rap, et il s’y tien­dra coûte que coûte comme dit dans l’outro de l’al­bum « Kids That Wish » avec un vocal de son père qui l’en­cour­age à con­tin­uer dans ce milieu :

« And I am telling you, as a father and as a friend
Go for it, you grab it, it belongs to you
You step up and you take what is yours, my friend »

On se rend vrai­ment compte que tout son entourage est der­rière lui et il leur rend par­faite­ment grâce à cet album. De plus, on sent qu’il est proche de ses amis dans le son éponyme de l’al­bum. Nyck Cau­tion motive ses amis de Pro Era a gag­né un Gram­my et avec sa façon de le dire, on sent une vraie affec­tion pour son crew.

La pop culture omniprésente

« Bird Up! ». Cette phrase est mys­tique aux USA. Elle sort du Eric Andre Show, un show com­plète­ment bar­ré, mais mythique out­re-Atlan­tique. Ce show accueille des rappeurs et fait du con­tenu très humoris­tique comme par exem­ple le jour où Joey Bada$$ s’est trans­for­mé en Joey Fata$$. Mais ce ne sont pas les seuls exem­ples de pop cul­ture. Nyck Cau­tion fait aus­si référence à la fédéra­tion de catch améri­caine et ses ath­lètes, dénom­més les Dud­ley Boys, et leur fameuse prise de catch, tout ça dans le son « How Your Live It » et aus­si au fon­da­teur d’Ap­ple Steve Jobs :

« Flex like a wrestler, bitch I’m feel­in » like D‑Von
Open up her legs, spike my head on her monkey »

On peut vrai­ment sen­tir que le rappeur est infor­mé de tout ce qu’il se passe dans l’ac­tu­al­ité avec des références à Elon Musk dans « What You Want », Kid Cudi pour « Day n » Nite » qui fêtera ses 13 ans, mais aus­si une bonne référence à la NBA et au colosse Shaquille O’Neal et sa série Shaqtin » A Fool dans « Dirt on Your Name » :

« I post game like it’s TNT
And nev­er Shaqt a fool but I’m still I’m low­er than I please to be »

Que dire de cet album? Hon­nête­ment, il est mag­ique. Aucun son n’est pas à sa place, tout est extrême­ment bien agencé et les fea­tur­ings rajoute de pres­tige à tout cela. Nyck Cau­tion nous a vrai­ment con­coc­té une soupe avec les meilleurs ingré­di­ents et ces 37 min­utes d’é­coute pro­curent un bon­heur inqual­i­fi­able. Cette année sera sûre­ment celle de Pro Era et de Beast Coast, car cer­tain de leurs mem­bres ont ou vont sor­tir des pro­jets qui per­me­t­tront de décou­vrir encore plus leurs univers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × trois =

Droit d’auteur © In Da Klub Privacy Policy | Audioman par Catch Themes